L’eau fait la richesse du Marais poitevin mais en constitue aussi la première menace.

le fonctionnement hydraulique est la "clé de voûte" du Marais Poitevin.

Grâce à lui, les personnes et les biens sont, en conditions habituelles, protégés des crues dévastatrices et des submersions marines qui menacent ce territoire pratiquement plat.

Le système hydraulique permet également de maintenir de l’eau dans le marais pendant la saison sèche qu’est l’été. De ce point de vue, depuis quelques années la réalimentation à partir des barrages en amont, permet de maintenir des niveaux d’eau plus haut dans les fossés en période d’étiage.

De manière simplifiée, le système hydraulique et la gestion de l’eau qui lui est associée, permettent donc d’atténuer les effets extrêmes des variations de précipitations, le plus souvent saisonnières, inondations en hiver, assecs en été.

Le fonctionnement hydraulique du marais n’est pas un acquis, le combat est permanent. Les aménagements doivent non seulement être régulièrement entretenus mais ils doivent également au fil du temps être adaptés aux évolutions des contraintes auxquelles ils doivent faire face.

De nouvelles politiques négligent ces contraintes fondamentales du Marais voire peuvent les remettre en cause au nom de la reconquête des "zones humides". Une remise en eau par inondation, à grande échelle, des terres du Marais Poitevin est dangereuse pour la sécurité des habitants et de leurs biens et ne correspond pas à la réalité actuelle ni historique du Marais Poitevin.

Le risque pour le Marais d’entrer dans un véritable cercle vicieux est réel :

 
Non réalisation des travaux d’entretien et d’aménagement hydrauliques
 
Creusement du déséquilibre entre coût entretien territoire et valeur ajoutée
Inondations, augmentation des surfaces en eau
Abandon des terres, abandon des activités
Baisse des rendements agricoles, coûts des dégâts,
  Dégradation de la valeur économique des propriétés  

voire plus gravement :

 
Une certaine idée de retour à la nature, de restaurer la zone humide, de rendre le Marais Poitevin à l’eau
 
Abandon du territoire par ses habitants
Pas d’autorisation (+) pas de moyens (=>) pas de travaux
Inondations catastrophiques, généralisées et durables (=) marécage
avec problèmes sanitaires
Détérioration du réseau hydraulique,
affaiblissement des protections contre les inondations
(+)
Montée du niveau de la mer

En ce début de 21ème siècle, pour assurer le fonctionnement du marais, nous devons répondre à deux grands défis hydrauliques :

1- faire face à l’augmentation des risques d’inondations graves du fait de :

l’envasement de la baie et des exutoires qui se poursuit et qui rend toujours plus difficile l’évacuation de l’eau à la mer
l’accélération des vitesses de transit des eaux de bassins versants à cause de l’imperméabilisation des surfaces (bâtiments et routes)
l’augmentation du niveau de la mer estimé entre 50 et 80 cm d’ici un siècle

2- apporter des solutions à l’augmentation des besoins en eau en été en périphérie du marais (eau potable et agriculture).

Pour répondre à ces défis, il ne s’agit pas de figer le territoire selon une logique de « retour au naturel » inadaptée au marais Poitevin, mais il y a au contraire nécessité de poursuivre l’entretien et l’adaptation du marais et en particulier de son système hydraulique par :

l’utilisation des bacs dévaseurs dans les exutoires et estuaires
la réalisation des travaux d’entretien des réseaux et ouvrages pour continuer à assurer l’évacuation de l’eau à la mer, et la protection des biens et des personnes
la réalisation de nouveaux aménagements pour répondre aux nouveaux besoins (bassins d’orages en amont, réserves d’eau pour l’été, avancée de portes à la mer, …)

 

 
COSYMDAH
Coordination des Syndicats de Marais de la Baie de l'Aiguillon pour le Maintien Durable des Activités Humaines
Maison Commune du Petit Poitou - 85450 CHAILLE LES MARAIS
- NOUS CONTACTER -
Réalisation : SEV / Ouest-communication.com © Création de site Internet